info    index    en ce moment !         ︎
︎ direction artistique ︎ enquête ︎ exposition ︎ édition 


 

Le jardin d’Albert K.

portrait d'un jardin par ses promeneurs 


Musée et Jardin Albert Kahn

Boulogne-Billancourt
2015
Le regard d’Albert-Kahn, banquier philanthrope, était tourné vers le monde et son jardin est à Boulogne-Billancourt, le reflet miniature de ces horizons lointains. En amont de la contruction d’un nouveau musée sur le site, j'ai collecté pendant plusieurs mois des témoignages et des photographies amateurs auprès des habitants, des familles, des jardiniers, des marcheurs, des rêveurs, bavards ou silencieux, amoureux de ce jardin particulier. 

Une exposition dans le jardin présente les photographies et des récits collectés auprès des promeneurs. Elle est accompagnée par l'édition d'un catalogue, Album-souvenir d'un jardin particulier, dans lequel j’adresse à Albert Kahn une lettre lui racontant la vie de son jardin après sa mort. 



︎︎︎ enquête

Albert Kahn achète ses premières parcelles en 1892 et compose petit à petit son jardin. En 1936, le Département de la Seine rachète la propriété et les collections suite à sa faillite; le jardin ouvre au public en 1937.

J'ai retrouvé les voisins, les habitants, les commerçants, les familles, les jardiniers dont la vie est entremêlée avec celle de ce lieu. J’ai reconstitué au fil des rencontres toute une communauté. Chaque personne que j’ai rencontré m’a raconté un jardin unique, des usages, des habitudes, insolites parfois, des petites transgressions. J’ai écouté, photographié ces rencontres et collecté des archives amateurs, reconstituant petit à petit la vie du lieu.



︎︎︎ exposition

Une exposition s’organise dans les jardins pour restituer mon travail d’enquête. Des bouquets d’images rassemblent mes photographies et les archives amateurs collectées; imprimées sur des supports translucides, les images “s’allument” à la lumière du soleil. Des souvenirs de quartier, les annecdotes des jardiniers, des promeneurs ou des contrevenant éclairent les transformations paysagères et urbaines ayant marquées la ligne de vie du jardin, son quartier et ses habitants, la rue du Port et Boulogne-Billancourt. L’exposition est ouverte en plein-air du 30 mai au 30 août 2015. 


︎︎︎ catalogue 

Depuis la fenêtre de sa maison, Albert Kahn a probablement entreapercu les premiers promeneurs dans son jardin, ouvert au public en 1937, après le rachat de la propriété par le Département de la Seine. Albert Kahn meurt en 1940. Dans le catalogue de l’exposition, je lui adresse une lettre, lui racontant la vie de son jardin après sa mort. Les photographies de l’enquête, les archives amateurs et des extraits des entretiens menés ponctuent l’ouvrage, co-édité par le Musée départemental Albert-Kahn et les Éditions Lienart. 

Album souvenir d’un jardin particulier, Maïda Chandèze-Avakian, 96 pages, 50 illustrations, 16 x 20 cm
︎︎︎ disponible à la librairie-boutique du musée




Extrait du catalgoue,  lettre adressée à Albert Kahn 

“Monsieur Kahn, excusez-moi, je suis entrée dans votre jardin. La première fois, c’était au printemps 2012. Aujourd’hui le temps a passé et je me moque parfois des touristes qui m’interpellent une carte à la main pour me demander la sortie. 
Je devrais me souvenir que je ne savais rien de vous. La première fois, je m’étais même perdue. Assise sur un banc de votre jardin, je me sens toujours un peu chez vous. Vous êtes cet hôte absent chez lequel je me suis bon gré malgré invitée (...).
L’histoire raconte que c’est votre médecin qui vous conseille de partir en voyage pour vous délivrer de cette angoisse de riche exploitant qui vous oppresse. Alors vous prenez la route. Vous faites le tour du monde, vous ouvez les yeux. À votre retour, vous financez des bourses de voyages pour de jeunes diplômés, car la vie dites-vous, ne s’apprend pas que dans les livres (...).”



︎︎︎ livret de visite de l’exposition dans le jardin 
  ︎︎︎ Previous    Index    Next ︎ 



© Maïda Chavak © Maïda Chandèze-Avakian